e-torpedo le webzine sans barbeles



La mauvaise réputation de Georges Brassens

Catégorie on aime
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG)

Au village, sans prétention,

J’ai mauvaise réputation.

Qu’je m’démène ou qu’je reste coi

Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi !

Je ne fais pourtant de tort à personne

En suivant mon chemin de petit bonhomme.

Mais les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Non les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Tout le monde médit de moi,

Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du Quatorze Juillet

Je reste dans mon lit douillet.

La musique qui marche au pas,

Cela ne me regarde pas.

Je ne fais pourtant de tort à personne,

En n’écoutant pas le clairon qui sonne.

Mais les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Non les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Tout le monde me montre du doigt

Sauf les manchots, ça va de soi.

Quand j’croise un voleur malchanceux,

Poursuivi par un cul-terreux ;

J’lance la patte et pourquoi le taire,

Le cul-terreux s’retrouv’ par terre

Je ne fais pourtant de tort à personne,

En laissant courir les voleurs de pommes.

Mais les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Non les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Tout le monde se rue sur moi,

Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi.

Pas besoin d’être Jérémie,

Pour d’viner l’sort qui m’est promis,

S’ils trouv’nt une corde à leur goût,

Ils me la passeront au cou,

Je ne fais pourtant de tort à personne,

En suivant les ch’mins qui n’mènent pas à Rome,

Mais les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Non les brav’s gens n’aiment pas que

L’on suive une autre route qu’eux,

Tout l’mond’ viendra me voir pendu,

Sauf les aveugles, bien entendu.

De 1952 à 1981, pour notre bonheur, Brassens a beaucoup chanté. Pendant toute cette période, il a aussi beaucoup parlé ! Ses déclarations, surgies ici et là, reproduites ou diffusées au hasard de ses tours de chant ou de la sortie de ses disques, n’avaient rien de convenu ni de circonstanciel. Jusqu’à ce jour, personne ne les avait rassemblées, Loïc Rochard a pris l’initiative de le faire. Grâce à lui, voici un trésor reconstitué : trente ans de libres propos d’un personnage singulier.

Georges Brassens parle de lui et de nous.

Qui aime son œuvre aimera cet « autoportrait imprévu ». Alternant allègrement rudesse et tendresse, provocation et sagesse, humilité et autodérision, Brassens se peint sous de multiples facettes : en jeune « chahuteur sournois », en chanteur mal à l’aise, en amoureux anti-romantique, en acharné de la musique, en contrebandier du langage, en homme de parti pris et de tolérance à la fois, en adversaire tranquille de l’ordre établi, en libertaire généreux, en moraliste « solitaire mais solidaire », en mélancolique définitif, en rabelaisien de toujours.

Laissant percer sa violence contenue, ses failles, ses doutes et ses moqueries, Brassens nous renvoie à nos colères et à nos révoltes, à nos fragilités et à nos inquiétudes, à nos railleries vengeresses. Ses mots d’hier servent de miroir impitoyable à nos maux d’aujourd’hui. S’il est une parole sagace et réjouissante, c’est bien la sienne !

JEAN-PAUL LIÉGEOIS Directeur de la collection « Autoportraits imprévus »

J’écris des chansons comme d’autres vont à la mer.

*

Ma guitare est une espèce de tam-tam nègre.

*

Je ne peux pas supporter l’idée qu’un homme puisse en dominer un autre, surtout pour une question d’argent.

*

Il ne me déplaît pas de déplaire à certains.

*

Je voudrais être enterré au milieu des vivants.

GEORGES BRASSENS

source : Cherche-Midi



Publié le 23 juillet 2005  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin