e-torpedo le webzine sans barbeles



Requiem pour la Liberté par Adriana Evangelizt

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

(GIF) La démocratie américaine nous fait penser à la démocratie israélienne. Nous supposons que la démocratie ne s’applique qu’aux décideurs du Pentagone directement reliés à ceux qui gouvernent l’Etat hébreu. Ils sont libres, eux. Libres de piller à leur guise terres, eau, pétrole, patrimoine historique. Libres d’embastiller qui ils veulent... de torturer à satiété... de faire tuer qui les dérange sans donner d’explication bien sûr, cela va de soi. Pourquoi se priver ? Quand on sait ce qui se passe en Afghanistan, en Irak, en Palestine et maintenant en Angleterre, où tous les pauvres malheureux qui ne sont pas blonds aux yeux bleus se font automatiquement liquider, on peut se poser quelques questions.

Normalement ceux qui sont au sommet sont censés donner l’exemple. Le donnent-ils ?

Nous n’avons pas cette impression, pardonnez-nous cet euphémisme. Mais puisqu’ils nous servent de modèles, il nous vient à l’esprit que nous pourrions les imiter. Et si nous les imitions, nous entrerions de plein pied dans une gigantesque foire d’empoigne où tout le monde assassinerait tout le monde sans se poser de questions et sans faire de prison, bien entendu. Pourquoi ce privilège leur serait-il réservé ? De quel droit ? Ne nous étonnons donc point si la criminalité est en recrudescence.

Il y a de fortes chances pour que dans les mois qui viennent nous assistions à de plus en plus de vols, de crimes crapuleux ou d’actions odieuses puisque les grands chefs qui font la pluie et le beau temps donnent le ton. Les tailleurs de liberté sur mesure s’arrogent le droit de la rendre sélective aussi en fonction de leurs intérêts personnels ou de ceux de leurs coreligionnaires. Il se trouvera bientôt des tas de petits imitateurs qui penseront "Si lui le fait, pourquoi pas moi ?"

Les individus qui tirent les ficelles de notre planète sont les plus grands menteurs, voleurs, bandits, assassins, tyrans que la terre ait jamais porté. Une sorte d’engeance épouvantable qui suce le sang de l’humanité pour s’empiffrer, remplir ses coffres, faire régner la terreur et la guerre partout où ça lui chante. Et ils voudraient que nous les aimions et que nous les trouvions sympathiques. Bush, Sharon, Blair et toute leur cohorte de semblables sont la honte de notre monde. Jamais au grand jamais depuis Hitler, il ne nous a été donné de voir si pitoyable élite. Ils sont d’un minable à faire frémir. Et tous ceux qui les admirent sont à mettre dans le même panier. Des criminels en col blanc qui pavanent comme des paons alors qu’ils ont l’âme aussi noire que leurs mains sont rouges du sang des innombrables victimes qu’ils sacrifient sans états d’âme à leur soif de pouvoir et de possession. Des ambitieux imbus de leur personne qui légalisent le crime et le font perpétrer par procuration. Là, franchement, nous sommes au bord de la nausée. Pas un pays qui ne soit touché par leur politique inique.

Les territoires se trouvant au Moyen-Orient étant bien sûr les plus spolliés et leurs peuples les plus martyrisés. Jusqu’à quand allons-nous pouvoir supporter cela sans faire quoi que ce soit pour que les choses changent ?

Et pourquoi nous le supporterions d’ailleurs, nous ne sommes pas venus au monde pour subir ces satrapes qui ne possèdent aucune valeur humaniste. Aucun sens de l’honneur. Aucune qualité requise pour gouverner quoi que ce soit. Nous sommes même persuadés que le balayeur du coin ferait tout aussi bien l’affaire que ces donneurs d’ordre juste bons à faire couler le sang et à rapiner tout ce qui leur tombe sous la main.

Sincèrement, nous citoyens du monde, sommes-nous obligés de tolérer cela ? Nous nous heurtons là à un grave problème de conscience. Qui les a menés là où ils sont ?

Franchement, qui a rééllement voté pour les placer sur le trône de l’impunité où pas un jour ne se passe sans que leurs mauvaises directives ne fassent de nouvelles victimes ? Pas nous en tout cas.

Qui sont ces gens ? A bien y regarder, protègent-ils les peuples ? Non, bien au contraire. Nous allons de Charybde en Scylla. Ils sont en train de nous tracer un avenir sanglant. Feu. Fureur. Chaos. Voilà la perspective entrevue dans un futur proche. Tout ça pour s’approprier d’un lopin de terre qui ne leur appartient même pas.

Nous voilà revenus au temps d’Attila et encore sommes-nous persuadés que le maître des steppes avec ses gourdins et ses arbalètes faisait certainenement moins de dégats. Triste constat. Car le pire dans tout cela c’est que personne n’ose les remettre à leur place. Ils viennent en France, ils déambulent en Europe et on leur déroule le tapis rouge en sus. Jacques Chirac laisse Sharon clamer ouvertement son racisme sans rechigner et sans regimber. Imaginez deux secondes que Dominique de Villepin aille dire en Israël que sa mère lui a toujours dit de se méfier des israélites. Imaginons. C’est inimaginable, vous pensez bien ! Mais Sharon lui, qui ne doute de rien, se permet de venir sur notre sol et de tenir des pareils propos à l’encontre des musulmans. C’est tout à fait normal.

Le président français peut certes copiner avec Sharon mais qu’il ne nous fasse pas endosser ses prises de position ni son penchant sharonien. Nous n’avons pas les mêmes valeurs et personne ne nous forcera à aimer des idéologues machiavéliques et malfaisants dont les idées nous semblent davantage vénéneuses que bienfaisantes. Nous ne bâtissons pas notre mythique empire sur la spolliation et la violation des droits de l’homme, nous ! Nous réclamons la justice pour chacun, pas plus, pas moins. La vraie fraternité. Pas la discrimination ni l’élection et encore moins la sélection.

Le problème palestinien est une plaie béante qui enfle de jour en jour. Une sorte de cancer qui contamine le monde entier. Quotidiennement, un pas de plus est franchi vers l’irrémédiable. On ne peut pas indéfiniment laisser un peuple se laisser spolier de tous ses droits, y compris celui de vivre. Vous dire la honte que l’on éprouve devant le lâche comportement des dirigeants européens est en deça des mots existants. Voilà qui gouverne notre monde. Des barbares et des couards.

Et le Peuple peut bien se faire assassiner, les uns enfoncent le couteau encore plus profond et les autres baissent la tête ou comptent les moutons dans le ciel. Voyez un peu comme nous sommes bien défendus. Alors que faire ?

Ceux qui veulent aller aider leurs frères irakiens se font taxer de terroristes et ceux qui vont manifester au pied du mur d’apartheid finissent dans les geôles israéliennes quelle que soit leur nationalité. Quant aux lucides qui en France osent dire tout haut ce que tout un chacun pense tout bas, ils se retrouvent vite fait bien fait au banc des accusés.

La justice voyez-vous est en train de devenir une balance complètement déséquilibrée et faussée. Dénoncer ce qui est mal n’est plus bien. On récompense les criminels et on embastille les gens d’honneur. Mentir, voler, tuer devient légal et ceux qui veulent défendre les victimes se font vilipender, clouer au pilori. Deux mille ans après les persécutions continuent pour ceux qui se sont fait adeptes du Nazaréen. Et oui. C’est comme ça qu’il faut voir les choses car c’est ainsi qu’elles sont. Aujourd’hui. Maintenant. Et sur la terre entière. Parce que des individus nocifs nous empêchent de faire notre bonne action. Pour être aimé et adulé, il faut pactiser avec le diable, se vautrer dans le crime et copuler avec l’horreur. Et comme récompense, on nous octroiera un siège à l’ONU ou pourquoi pas, le Prix Nobel de la Paix.

L’état des lieux est désolant à l’aube du troisième millénaire. Les élites que nous n’avons pas élues sont dévoyées. Elles prennent leur pied dans les bains de sang... les cris de torturés et de femmes violées. Le malheur des humains les fait jouir. La souffrance les plonge dans l’extase. Mais ce n’est pas encore assez pour ces vampires assoiffés d’hémoglobine. Faute de pouvoir tuer tout le monde, ils rêvent pour les survivants d’une démocratie concentrationnaire où ils règneraient en maître sur nos pensées et notre esprit. La liberté, fouaillée à mort, agonise pour les peuples du monde.

Serons-nous assez fous pour attendre que la bête immonde nous immole ?

source : Altermonde



Publié le 26 août 2005  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin