e-torpedo le webzine sans barbeles



Affaire Fogiel - Dieudonné : France Télévisions toujours immunisé contre la critique

Catégorie faits divers
Il y a (23) contribution(s).

Media-ratings le 14 octobre 2005

Le dimanche 9 octobre 2005, le plateau de l’émission de Marc Olivier Fogiel - « On ne peut pas plaire à tout le monde » - a été envahi par une partie du public qui souhaitait manifester son soutien à Dieudonné et appeler à la démission de Marc-Olivier Fogiel.

Rappelons que cet animateur, de même que France 3, ont été condamnés le 29 septembre 2005 pour injures à caractère racial pour avoir diffusé, lors d’une émission du 8 décembre 2003, un SMS jugé raciste par le tribunal correctionnel de Montpellier.

La chaîne et M. Fogiel ont tout d’abord déclaré avoir l’intention de faire appel avant de finalement y renoncer, rendant ainsi la condamnation définitive.

Media-Ratings n’a pas pour mission de critiquer les décisions de justice.

Toutefois, la justice ayant tranché, nous ne pouvons que déplorer l’inacceptable intrusion du public sur le plateau de M. Fogiel ainsi que la manière dont les dirigeants de France 3 prennent acte de la condamnation.

En effet, comment accepter qu’un animateur, qui vient d’être condamné pour injures à caractère racial, ne soit pas sanctionné ? D’une façon ou d’une autre.

N’est-il pas surprenant que la directrice générale de la chaîne, Geneviève Giard, ait d’emblée fait état de sa solidarité vis-à-vis de Marc-Olivier Fogiel, même en cas de condamnation en appel ?

Mieux, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, a lui aussi pris la défense de l’animateur en déclarant « dans une radio, dans une télévision, une salle de rédaction, sont les temples de la liberté d’expression », sans même faire état de la condamnation qui visait la chaîne et l’animateur !

En février 2004, lorsque Olivier Mazerolle était directeur de l’information de France 2, il avait été contraint à la démission suite à l’annonce du retrait anticipé de la vie politique d’Alain Juppé.

Deux poids deux mesures ?

Dans le cas Fogiel, les soutiens, qui arrivent à point nommé, sont peut-être motivés par les relations privilégiées qu’entretiennent la nouvelle direction de France Télévisions et l’animateur vedette avec Bernadette Chirac.

Rappelons, à ceux qui l’ignorent, que Mme Chirac a eu un rôle important dans la nomination du nouveau président de France Télévisions, Patrick de Carolis, et que M. Donnedieu de Vabres est considéré comme celui qui porte la parole du président Chirac auprès des médias.

C’est sans doute la raison pour laquelle il est aujourd’hui moins grave d’être condamné par la justice pour injures raciales que d’anticiper sur l’information.

Il n’y pas que dans les démocraties qui ne fonctionnent plus que les bonnes relations avec le Pouvoir confèrent l’immunité, au détriment de la Justice qui se voit, une fois de plus, tenue pour quantité négligeable.

Mais ce n’est pas la première fois que France Télévisions, et Renaud Donnedieu de Vabres, couvrent une faute commise sur l’antenne de France Télévisions...

-  source : media-rating



Publié le 14 octobre 2005  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin