e-torpedo le webzine sans barbeles



DADVSI, un relent des années 90. « la fin des radios et des artistes libres sur le web ! »

Catégorie politique
Il y a (6) contribution(s).

Pour écouter :
*****
Les enjeux et les conséquences d’un tel projet
*****




(JPEG)

En catimini un projet de loi est prêt à être voté le 23 décembre 2005. Dans les grande lignes de cette loi et sans entrer dans les détails, les lobbies du disque et la SACEM interdiraient purement et simplement le droit de copie par un encodage dit DRM. 

Il est malheureux de constater que nos gouvernants en ces périodes "enflammées" sont plus occupés à céder la culture qu’à répondre aux questions du citoyen. Evidemment toute cette artillerie grotesque n’est que la marionnette des ventriloques des lobbies qui espèrent bien profiter de la situation pour arriver à leurs fins. Le monde du libre commençait à faire ombrage aux mercantiles actionnaires et ils auront en 2006, les clés pour le faire fondre. Ne laisser aucune chance à de nouvelles formes d’économie semble être leur mot d’ordre. Toutes ces entreprises tentaculaires ont fait des chiffres record en 2004 et 2005 et ont explosé dans le plus grand secret les chiffres de 2000 (canard enchaîné du 7 décembre 2005).

Les premières conséquences et les premières victimes de cette loi seront les radio web, les artistes, et nous les amoureux du défrichage. Avec l’explosion des web radio nous avions la possibilité de découvrir une multitude de musiques n’ayant pas le droit de cité sur les radios. Une véritable mine de découvertes et la révélation de grands talents ont sorti nos oreilles de la surdité formatée. Ce fut un renouveau des années 81 et des radios libres. Ces années éphémères avaient permis à toute une génération de découvrir des artistes. Laisserons-nous une seconde fois ces grands groupes prendre totalement notre musique en mains ? Sommes-nous prêts à les laisser créer, diffuser et nous abêtir à nouveau avec leur sombres produits jetables ?

Mais quels seront les aboutissants de cette loi DADVSI.

Pour ce qui est du DRM, cette petite bête vous empêchera, d’écouter votre CD sur un autre lecteur que celui déclaré. Un exemple simple, vous ne pourrez plus prêter un CD à vos enfants, amis et mieux encore l’écouter dans votre chambre ou votre auto, si le lecteur n’est pas celui déclaré.

Vous ne pourrez plus faire de copies de sauvegarde, (il me semble judicieux de vous rappeler la pub du CD soi-disant inrayable et indestructible à l’époque de sa sortie), évidemment si l’on reprend cet argument lapidaire...Ne pas oublier non plus que dans le prix d’un CD, est inclus une taxe de reproduction. M’enfin...

Mais plus vicieux encore, cette loi interdirait l’utilisation de tous logiciels non DRM pouvant diffuser ou écouter de la musique. Par exemple le e-torpedo aura-t-il encore le droit de vous faire découvrir et partager ses coups de cœur qui sont des œuvres libres de droit.

Pourquoi ?

Les programmes permettant la diffusion avec le DRM sont hors de prix et sous licence copyright. Cet étranglement aura pour conséquence directe de faire taire toutes les radios libres du web qui payent pourtant la SACEM quand elles émettent des programmes non libres.

Ces radios sont bien souvent le bébé de bénévoles qui n’ont envie que d’une chose « faire partager leur passion de la musique ».

Cette attaque de l’industrie de la musique est intolérable, injustifiée, lamentable, dangereuse et ne doit en aucun cas passer. Pour une diversité de notre culture et une liberté d’expression ne laissons pas encaisser ce chèque en blanc que sont prêts à faire nos politiques à la veille de Noël, dindes comprises. Car de toutes les manières, peu nombreux seront les gouvernants dans l’hémicycle ce jour là, mais les aficionados du tout profit seront bien présents pour adopter cette insulte à la liberté culturelle.

Cette loi concernerait la France, donc encore une fois laisserait nos artistes dans l’ombre à mendier un droit d’exister à la toute puissante industrie musicale. Et encore une fois nous pourrons dire « c’est dommage, il avait pourtant du talent... »

Mais n’est ce pas un sport bien Français que de ne vouloir accorder la renommée qu’aux artistes ou auteurs morts. Sans doute une histoire de royalties à ne pas partager...

DI 2

-  A Lire également

-  pour les dernières nouvelles c’est ici

-  Signez la pétition

D’autres sites en parlent

-  bannières/diffusion :
-  http://wiki.framasoft.info/EUCD/Diffuser
-  La Ligue Odebi
http://www.odebi.org
-  Sauvez les webradios !



Publié le 15 décembre 2005  par di2


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin