e-torpedo le webzine sans barbeles



Tsunami Quand les bons sentiments font de bons bénéfices

Catégorie faits divers
Il y a (92) contribution(s).


Tsunami
Quand les bons sentiments font de bons bénéfices
Les initiatives de petits commerçants ou de groupes industriels ne sont pas toujours désintéressées.

ParTonino SERAFINI

mercredi 05 janvier 2005(Liberation -06:00)

(JPEG)

En promettant à leurs lecteurs de reverser 10 centimes d’euros sur chaque exemplaire vendu le 31 janvier au profit des victimes du tsunami de l’océan Indien, les quotidiens italiens Corriere della Sera et Gazetta dello Sport ont fait exploser leur diffusion... et fait au final une bonne affaire. Dans le Pas-de-Calais, un pâtissier de Frévent a eu une idée similaire : il reverse 50 centimes d’euros par bûche et galette servie à ses clients depuis mercredi dernier. Résultat : en quelques jours, il a vendu plus de 200 galettes, contre 300 pour tout le mois de janvier l’an dernier. Le commerce marche très fort aussi pour un de ses collègues de la Marne. Au point qu’il a été amené à se réapprovisionner auprès de boulangers-pâtissiers de Reims pour pallier une rupture temporaire de son stock de pâte d’amandes. La chaîne Bistro Romain, organise, elle, du 1er au 8 janvier, une « opération champagne ». Elle promet de reverser à la Croix-Rouge 1 euro par coupe vendue, facturée au client 6,90 euros. Sa marge bénéficiaire reste confortable. « Les clients sont très touchés et prennent volontiers un verre », nous précisait hier le responsable d’un restaurant parisien...

Au-delà du décalage troublant entre la consommation d’une boisson festive et le cataclysme qui a tué près de 150 000 personnes en Asie, toutes ces opérations posent une nouvelle fois la question de la frontière souvent floue entre l’élan de solidarité et les avantages qu’en tirent au final certains de ceux qui y participent. En termes économiques, l’opération peut rapporter plus que le don qui est fait. Les bons sentiments peuvent donc produire de bons bénéfices.

L’avantage ne se mesure pas exclusivement en termes financiers. La compassion affichée en faveur des victimes d’une catastrophe peut servir à redresser l’image sociale écornée d’une entreprise ou d’une organisation professionnelle. Le Medef (patronat), qui poursuit une grande offensive pour remettre en cause nombre d’acquis sociaux en France, n’a pas manqué le coche asiatique pour redorer son blason. Hier, l’organisation a appelé les entreprises à amplifier leurs dons « pour alléger la souffrance (...) et la peine des familles des victimes ». Les grands groupes ne l’avaient pas attendu pour annoncer des dons importants pour peaufiner leur image d’« entreprise citoyenne » mise à mal par les plans sociaux. Michelin a ainsi donné 1,5 million d’euros à la Croix-Rouge. Le groupe de luxe et de produits grand public Pinault-Printemps-Redoute a fait un chèque de 1 million à cette même association. Les grands groupes pharmaceutiques mondiaux, connus pour être très pingres quand il s’agit de leurs brevets et du prix des médicaments destinés aux pays pauvres, ont tous promis des dons importants (Pfizer : 10 millions de dollars ; Abbott : 4 millions ; Johnson Johnson : 2 millions). La filiale française du laboratoire britannique GlaxoSmithKline a envoyé 10 tonnes de médicaments au Sri Lanka, Sanofi-Aventis 6 tonnes.

Il reste bien sûr des initiatives totalement désintéressées : comme celle de ces cinq petits Britanniques qui ont collecté 387 euros en vendant leurs cadeaux de Noël. Ou celle de la collecte faite parmi les détenus de la prison de Metz, et qui a rassemblé une somme de 1 500 euros, versée au Secours catholique.

article de liberation.fr



Publié le 5 janvier 2005


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin