e-torpedo le webzine sans barbeles



Dance of dead

Catégorie politique
Il y a (2) contribution(s).

(JPEG)

Les maitres du jeu placent leurs pions, la partie s’annonce rude. Mais force est de constater que nous ne l’avions pas vu venir. On n’a pas pu s’imaginer être frappé aussi bas.

Entrons, mes ami(e)es, dans la valse du totalitarisme.

L’usurpation totalitaire ultra sécuritaire d’un certain ministre va trouver son apogée.

En effet, en durcissant les lois sur les sécurités intérieures. En durcissant les règles d’immigration, en augmentant les pouvoirs de police de l’administration, de l’exécutif au détriment du législatif, voici la cerise sur le gâteau : Le roi président !...

M. le ministre de l’intérieur expose son projet de présidentiable : "le pouvoir doit être dans les mains de celui qui a été élu et non de celui qui a été nommé".

Supprimer le premier ministre. Et donner tous les pouvoirs au président.

Cela peut paraître légitime depuis qu’il est élu au suffrage universel direct.

Nous, citoyens, élisons un homme sur un programme, il serait alors normal de lui donner toutes les clefs pour pouvoir appliquer celui-ci.

Mais la Ve république a été pensée par un général d’armée, un tacticien. Qui plus est, un combattant de la liberté.

S’il a jugé utile de ne pas concentrer tous les pouvoirs dans les mains du président, c’est sûrement qu’il y avait une raison à cela. Je dirais même plus, il y a déjà pensé à donner tous les pouvoirs au président. Mais seulement en cas de crise grave(article 16 de la constitution).

Je ne veux pas d’une république bananière avec un roi président !

Que se passera-t’il quand à force d’ultra sécuritarisme impuissant, le FN se retrouvera à la tête de l’Etat pour sauver le France ?

Ou voir pire, que se passera-t’il lorsque qu’un ultra libéraliste convaincu décidera d’orienter son pays sur les voies exclusives de la réussite économique, faisant fi de la santé publique autant que l’aspect social de la république française solennellement constitutionnalisée

(article I : La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.)

Je ne veux pas d’un JR président à la direction de l’entreprise France !

Touche pas à mon bicephalisme exécutif !

Le pouvoir n’est pas dangereux que s’il est partagé !

Citoyen, ami(e) de la liberté, du civisme et de la démocratie, surveille bien cette mesure du coin de l’œil afin de la combattre du tout ton être lorsqu’elle voudra s’imposer à nous comme étant une chose normale.

Ne nous laissons pas berner, les pleins pouvoirs et tout ce qui peut bien nous en rapprocher n’est que l’outil des dictateurs.



Publié le 12 janvier 2006  par KarL MileR


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin