e-torpedo le webzine sans barbeles



LAIOS de M.Grant & J. Hazel

Catégorie on aime
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG)

Fils de Labdacos et roi de Thèbes.

Son père mourut alors qu’il était âgé d’un an seulement, le laissant aux soins du régent. Lycos, le grand-oncle maternel de Laïos ; celui-ci avait déjà assuré la régence pendant la minorité de Labdacos. Mais, bien plus tard, Amphion et Zéthos s’emparèrent du trône de Thèbes, et Laïos, qui avait atteint l’âge d’homme, s’enfuit à la cour du roi Pélops à Pise, où il fut accueilli avec bienveillance. Lorsque Amphion et Zéthos furent morts, après un court règne, Laïos revint à Thèbes pour réclamer le pouvoir, mais partit en emmenant le fils de Pélops, Chrysippos, pour qui, en lui apprenant à conduire un char, il avait conçu une vive passion. A la suite de cette aventure, Laïos tomba sous le coup d’une malédiction appelée sur lui par Pélops ou bien due à la colère d’Héra. Le destin de Chrysippos, ensuite varie :

-  tantôt de honte, il se pendit

-  tantôt il fut tué par ses demi-frères Atrée et Thyeste, à l’instigation de leur mère Hippodamie, car tous trois étaient jaloux de lui.

Laïos, qui avait repris le pouvoir à Thèbes, épousa Jocaste (ou Epicasté), la fille de Ménoecée. Mais comme il n’avait pas d’enfants, Laïos alla consulter l’oacle de Delphes ; celui-ci au lieu de prodiguer des conseils, lui interdit formellement d’avoir un enfant, lui précisant que ce fils le tuerait.

Laïos s’abstint un moment du lit de sa femme, mais un jour qu’il était ivre, il engendra Oedipe.

Lorsque l’enfant naquit, il fut exposé sur une colline, les chevilles percées par une pointe de fer, pour hâter sa mort ; mais des bergers entendirent ses cris et le sauvèrent.

Des années plus tard, Laïos fut averti, par de nouveaux présages, que la prophétie dont il avait été l’objet allait s’accomplir. De plus (selon quelques auteurs), son royaume était ravagé par un sphinx envoyé par Héra en punition de quelque crime. Il se mit en route pour Delphes afin de consulter l’oracle ; arrivant à un carrefour près du mont Parnasse, son attelage rencontra un jeune homme à pied qui refusa de laisser le passage. Lors de l’altercation qui s’ensuivit, Laïos frappa le jeune homme de son bâton ou de son aiguillon ; alors son adversaire le tua avec tous ses serviteurs, sauf un, qui s’échappa. L’oracle fut ainsi accompli car le meurtrier de Laïos était Oedipe. Ce dernier revenait de Delphes et partait volontairement en exil, car l’oracle lui avait prédit qu’il tuerait son père et qu’il épouserait sa mère. Laïos fut enseveli par Damasistratos, le roi de Platées. Toutefois, les tragédiens Sophocle et Euripide placent l’arrivée du sphinx à Thèbes après la mort de Laïos, et expliquent le voyage de ce dernier à Delphes en donnant à Laïos des raisons de croire que son fils est vivant ; ce qui l’amène à vouloir consulter l’oracle.

Dictionnaire de la mythologie M ; Grant et J.Hazel

1973 Michel Grant Publications Limited and John Hazel

1975 Editions Seghers pour la traduction française

Traduction française de Etienne Leyris



Publié le 3 février 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin