e-torpedo le webzine sans barbeles



Arctic monkeys ou le triomphe de la cyber musique

Catégorie Musique
Il y a (6) contribution(s).

(JPEG) Au Royaume -Uni , la prise en compte des titres téléchargés sur les sites payants ( puisque on ne peut évidemment pas contrôler les téléchargements illégaux des P2P) a bousculé les idées reçues et permet de restituer une image beaucoup plus proche de la réalité en ce qui concerne les goûts et les attentes musicales de la jeunesse actuelle.

On pressentait déjà que le monde de l’Internet allait bouleverser toutes les données du monde musical et on constate que certains groupes ou artistes jouissent depuis quelques mois d’une exceptionnelle notoriété essentiellement provoquée par un engouement sans précédent sur les webzines et autre blogs musicaux un peu partout dans le monde

Les exemples sont nombreux (on peut mentionner Arcade fire , the Rakes -Clap your hands say yeah ! _ Sufjan Stevens - Devendra Banhart .....) Tous ont suscité un enthousiasme massif indiscutablement déclenché par une forme de cyber-bouche à oreille grandissant, mais le phénomène sans précédent des Artic Monkeys est un véritable séisme dans le milieu de l’industrie musicale.

Les chiffres des ventes du premier album du groupe ’ Whatever people I am that’s what I’m not sont tout simplement ahurissantes puisqu’on parle de 350.000 copies vendues en une seule semaine.

Pour bien mesurer l’incroyable résultat de cette première semaine dans les bacs à disques anglais il convient de rappeler a titre de comparaison la sortie de ce qui fût l’un des premiers albums les plus attendus de l’histoire de la pop music a savoir le ’definitely maybe ’ historique premier album d’Oasis paru en 1994 qui se vendît a 150.000 exemplaires la première semaine chiffre alors qualifié d’exceptionnel .

Ce résultat est avant tout une grosse gifle pour tous ceux qui n’ont cesse de rabâcher que l’Internet ne fait que nuire à l’industrie du disque , en effet tous ces gamins qui se sont rués sur ce premier album de leur groupe favori auraient pu se contenter de le télécharger (légalement ou illégalement) mais au contraire des idées reçues, ils ont investi les magasins de disques et se sont procurés l’objet de leur convoitise contre livres sterling sonnantes et trébuchantes .

Quels auraient été les chiffres de vente de ce premier disque sans le formidable tremplin proposé par l’outil Internet ?

A l’évidence jamais de tels résultats n’auraient été atteint.

Surtout ne pas croire non plus que , si les Artic Monkeys raflent aujourd’hui la mise, ils ne laissent aux autres que des miettes à se partager car il suffit de voir les incroyables performances et le succès grandissant des groupes cités plus haut pour se convaincre d’un indéniable phénomène provoqué par l’effet Internet autant dans les ventes que dans la notoriété des artistes .

j’en veux pour exemple le second album de Sufjan Stevens ’come on feel the illinoise ’ ou celui d’Arcade firefunéral’ tous deux parus en 2005 et tous deux toujours extrêmement bien placés (souvent dans le tiercé de tête) dans le top des meilleurs albums de l’année des principaux magazines musicaux de la planète.

Pour terminer en faisant un parallèle amusant avec notre bonne vieille France je dirai que nous avons eu nous aussi notre star de la cyber musique , beaucoup moins rock’n roll et à des années-lumière des gamins déchaînés et trépidants d’Artic Monkeys il suffit de se souvenir de Lorie qui a explosé grâce à la mise en ligne en 2001 sur peoplesound.fr de son premier single et qui fort de quelques 150.000 téléchargements signa chez Sony-epic quelques mois plus tard.

De la à conclure que l’on a les cyber stars que l’on mérite, je vous laisse seul juge .



Publié le 27 février 2006  par Jimbo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin