e-torpedo le webzine sans barbeles



Dadvsi : L’agent double

Catégorie société
Il y a (3) contribution(s).

(JPEG) On l’a dit partout et démontré jusqu’à plus soif, le projet de loi sur le Droit d’Auteur et les Droits Voisins dans la Société de l’Information (DADVSI) est à la fois liberticide, minable, et dangereux :

-  liberticide, car le coeur des dispositions qu’il contient vise ni plus ni moins qu’au flicage des relations inter-individuelles sur le Net, et met en place un dispositif de mesures et de sanctions sans précédent pour parvenir à ses fins.

-  minable, parce qu’il témoigne d’une totale méconnaissance de l’objet sur lequel il prétend légiférer, en même temps qu’il sacrifie au culte de l’argent les derniers soubresauts de notre intelligence collective.

-  dangereux parce qu’il fonde pour la première fois une loi de la République sur la défense d’intérêts privés contre l’intérêt collectif ;

-  dangereux aussi, parce qu’il signe l’arrêt de mort dans notre pays d’un secteur économique en développement et à très fort potentiel d’avenir.

Cependant, Renaud Donnedieu de Vabres, actuel ministre de la Culture de la République, le défend bec et ongles.

Comment est-ce possible ?

A suivre la parodie de débat organisée à l’Assemblée Nationale, à constater l’effort du ministre pour rendre bien visibles tous les bidonnages auxquels un acteur de mauvaise foi peut se livrer, à considérer l’énormité de ses non-réponses, l’évidence de la contradiction entre ses déclarations de principes mille fois rabâchées et les textes qu’il fait voter, à lire sur son visage la jubilation qu’il éprouve à la servilité effarante de sa majorité, et même aux démonstrations de la stupidité de la réplique de ses troupes aux arguments souvent pointus de leurs opposants, on est en droit de se poser la question :

-  RDDV n’entretiendrait-il pas en secret une connivence avec certains groupes extrémistes ?

-  N’aurait-il pas pour unique but de discréditer les institutions de la Ve République ?

Car enfin, comment peut-on s’acharner à ce point à faire voter une loi inapplicable, à construire un texte législatif qui accumule les chausse-trappes judiciaires, les contradictions internes, les ambigüités de droit ?

Comment peut-on couler aussi ouvertement le présent et l’avenir de la place économique de notre pays dans la société de l’information ?

Comment peut-on clamer aussi fort son allégeance à un faisceau de sociétés privées, et sa mauvaise foi à l’égard de ceux au nom desquels on prétend légiférer ?

Camarades trotskystes, marxistes de toute obédience, monarchistes, progressistes ou réactionnaires, en vérité je vous le dis :

ne vous faites pas de bile, RDDV roule pour nous !



Publié le 16 mars 2006  par Serge Rivron


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin