e-torpedo le webzine sans barbeles



Danemark : La liste noire

Catégorie actualité
Il y a (4) contribution(s).

La Liste noire des groupes qualifiés de terroristes par l’administration Bush junior fait des victimes en Europe aussi (1).

(JPEG)

Les autorités danoises arrêtent les responsables d’un parti politique, pour vente de T-shirts en soutien au FPLP et aux FARC

Lire ICI l’article "Combattants et amants" Le dilemme de la lutte armée dans le sud globalisé

-  Communiqué de presse du Venstresocialisterne, Danemark.

Les autorités danoises ont arrêté, ce 20 février, 4 membres d’un parti de gauche radicale, le Left Socialists Party (Venstresocialisterne, VS) parmi lesquels figuraient plusieurs de ses dirigeants. Les autorités ont également présenté un mandat d’arrêt contre 3 autres membres du même parti. Les 7 militants sont accusés d’avoir violé l’article §114a du code pénal qui interdit l’appui aux organisations terroristes étrangères. Cette violation peut entraîner des peines allant jusqu’à 10 ans de prison.

-  Entre 1967 et 1987, le VS a disposé de 4 à 6 représentants au Parlement danois.

Il fait depuis lors partie intégrante de l’alliance gauche-verte danoise (Enhedslisten), qui dispose actuellement de 6 représentants au Parlement national.

Depuis sa création en 1967, VS a toujours apporté son soutien aux mouvements de libération nationale dans les pays du tiers-monde. Ce parti a notamment appuyé :
-  le FLN durant la guère du Vietnam,
-  l’ANC et le SWAPO en Afrique du Sud dans leur lutte contre le régime de l’apartheid
-  le FPLP palestinien dans sa lutte contre l’occupation israélienne
-  le FMLN au Salvador
-  l’URNG au Guatemala
-  le Front sandiniste de Libération nationale au Nicaragua -et bien d’autres mouvements en Amérique latine qui ont lutté contre les dictatures militaires.

Il y a environ 6 mois le parti créa un collectif, Fighters & Lovers, dont le but était de vendre des T-shirts sur internet en soutien au FPLP (Front populaire de Libération de la Palestine) et aux FARC colombiennes (Forces armées révolutionnaires de Colombie).

Ces deux organisations figurent sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne mais cette liste n’a pas de statut légal au Danemark. Et le VS considère ces deux organisations comme des mouvements de libération nationale et non comme des groupes terroristes. (...)

Le collectif du VS, Fighters & Lovers, a commencé à vendre des T-shirts le 10 janvier 2006 et les autorités ont réagi 5 semaines plus tard en arrêtant 7 membres du parti, en fermant le site web du collectif -ce qui constitue une violation de la Constitution danoise qui interdit la censure- et en confisquant 3 000 euros ainsi que des ordinateurs utilisés par le collectif.

Les membres du VS ont été relâchés le jour-même mais les autorités ont retenu la charge de violation de l’article §114a. « Nous considérons cette accusation ainsi que la fermeture de notre site web comme une violation flagrante de la Constitution danoise et de ses garanties de liberté d’expression » a déclaré Michael Schoelardt, membre de la direction nationale du VS et de Fighters & Lovers.

Il a ajouté : « Le Premier ministre danois a fait référence au « statut irrévocable de la liberté d’expression » dans sa défense des caricatures parues dans le journal danois "Jyllandsposten". Des caricatures qui ont agacé une partie importante de la population mondiale.

Mais apparemment la liberté d’expression ne s’applique pas au Danemark lorsqu’elle appuie la lutte de libération palestinienne ou la lutte pour la liberté et la démocratie en Colombie, contre les escadrons de la mort du gouvernement et leur répression. Le VS supporte les luttes de libération nationales depuis bientôt 40 ans et va continuer à en faire autant, même si la démocratie danoise subit les attaques féroces des partis de droite ces dernières années. »

Ces derniers 5 à 10 ans, les autorités danoises se sont attelées à limiter les espaces démocratiques au Danemark et plus particulièrement en ce qui concerne les réfugiés et immigrés.

L’actuel gouvernement a été particulièrement actif dans la promotion de la xénophobie et dans des campagnes dirigées principalement contre les immigrés musulmans.

Ces mesures ont été critiquées par d’autres pays en Europe, par la Commission des droits de l’Homme du Conseil de l’Europe ainsi que par différentes institutions de l’ONU.

Le VS appelle la communauté internationale et spécialement les organisations internationales de défense des droits de l’Homme à surveiller de près l’évolution de la situation au Danemark et particulièrement les restrictions continues des droits démocratiques.

Le 21 février 2006

Sources :
-  legrandsoir
-  Radio Air Libre

Envoyez vos messages de solidarité à bobby@fightersandlovers.com



Publié le 24 mars 2006  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin