e-torpedo le webzine sans barbeles



CPE : Lettre ouverte aux étudiants en lutte contre le CPE et la Loi pour l’égalité des chances par René Balme

Catégorie actualité
Il y a (34) contribution(s).

(JPEG)

La décision d’abroger définitivement l’article 8 (portant sur le Contrat Première Embauche) de la Loi pour l’égalité des chances est une première victoire acquise par la lutte initiée par les étudiants et lycéens et soutenue par l’ensemble des syndicats.

J’observe qu’une prise de conscience politique, sans précédent, s’est manifestée dans les milieux étudiants et lycéens.

L’ensemble de la classe politique devra désormais prendre en compte, non seulement les justes revendications que vous exprimez, mais aussi, et surtout, votre capacité d’analyse, sur le fond, de la crise grave que traverse notre société inféodée à un capitalisme adroitement appelé libéralisme.

Un rejet total de l’exploitation de l’homme par l’homme s’est manifesté au travers de ces deux mois de luttes. Vous n’avez jamais cessé de le dire et vous le répétez dans chacune de vos assemblées et manifestations. Vous le répétez et la classe politique dominante -qu’elle soit porteuse du libéralisme le plus effréné ou affiliée à la social-démocratie- semble ne pas vous entendre. Pire, ne pas vous comprendre, sauf pour faire de vous des électeurs potentiels chargés de reproduire un système moribond où la seule alternative possible serait l’alternance entre cette droite dure et cette gauche molle qui ont désormais fait la preuve de leur autisme.

Cette incompréhension m’attriste d’autant plus qu’elle se manifeste à l’encontre de toutes celles et ceux qui prônent une véritable rupture, celle-là même qui a été revendiquée lors du référendum du 29 mai 2005.

J’étais de ceux-là et je suis plus que jamais partisan d’une rupture franche pour, qu’enfin, l’être humain soit placé au centre de toutes les préoccupations. C’est du reste ce que je mets en pratique, chaque jour, en ma qualité de maire dans ma ville.

Il est temps de redonner à l’homme toute sa place au sein de notre société ; il est temps de refuser la dictature économico-financière qui nous est imposée par l’OMC, relayée docilement par les technocrates européens et français et par cette classe politique dont le spectre s’étend maintenant plus dangereusement et insidieusement que jamais.

Il n’y a pas d’autre issue pour que demain soit encore possible et pour que votre avenir ne soit pas pire que celui qu’ont connu vos parents.

Vous êtes l’avenir de la France et c’est sur vous que repose, peut-être, l’avenir de l’humanité. Soyez plus offensifs, plus unis et plus forts que nous ne l’avons été. Ne lâchez pas. Imposez votre point de vue et votre volonté d’aller le plus loin possible. Imposez-les à vos syndicats et surtout aux syndicats de travailleurs qui manquent cruellement de fermeté et d’initiative dans un moment qui me semble être décisif.

Imposez le retrait de la Loi pour l’égalité des chances et donnez du sens à votre engagement en vous inscrivant dans une démarche offensive dans toutes les structures représentatives républicaines. Donnez-vous, demain, des élus du peuple porteurs de vos espérances : poursuivez votre investissement dans le champ du politique, offrez-vous de la nouveauté ! Vous en avez la capacité.

Je suis à vos côtés.

René BALME Maire de Grigny 69520 Le 10 avril 2006

P.S : L’original de cette lettre a été publié ici : site : René Balme



Publié le 11 avril 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin