e-torpedo le webzine sans barbeles



Lassalle : la grêve de la fin de Patrick Mignard

Catégorie actualité
Il y a (16) contribution(s).

(JPEG)

Le député des Pyrénées Atlantiques, Jean Lassalle nous a permis d’assister à un spectacle particulièrement insolite mais somme toute fort éducatif.

Qu’un député, en principe un élu du peuple en vienne à mettre en péril sa vie par une douloureuse agonie pour contrer les effets de la mondialisation, en dit long sur l’état de notre système économique et politique et le pouvoir et les marges de manœuvres des « élus du peuple ».

Monsieur LASSALLE appartient à une organisation politique, l’UDF, qui, jusqu’aux dernières nouvelles, approuve et soutien entièrement le système marchand dans son principe.

On comprend donc mal comment il peut s’opposer à ce qui fait l’essence même de ce système : le pouvoir d’initiative de l’entrepreneur, des actionnaires et la libre circulation du capital.

Le projet de délocalisation de l’entreprise Toyal ne prévoyait qu’un transfert d’une vallée dans un autre, autrement dit dans le même département. Imaginez la réaction de Monsieur Lassalle si cette « délocalisation » s’était opérait d’Accous à... Taïwan...

Il était bien capable de s’immoler par le feu !

Le spectacle a été complet.

Il a tenu 39 jours et le miracle s’est produit juste avant la limite fatidique des 40 jours (processus irréversibles)... il faut dire que Lourdes est dans le département d’à côté. Il n’a pas non plus oublié de s’affubler du béret béarnais,... il ne lui manquait plus que les sabots avec la paille et le chien des Pyrénées à ses côtés. Pitoyable !

-  Qu’a voulu démonter Monsieur Lassalle avec sa mise en scène ?

Finalement pas grand-chose, du moins rien d’essentiel...

Il n’en est d’ailleurs politiquement pas capable.

Sa démarche s’est lamentablement située entre le « rapport de force », et quel rapport de force ! et l’apitoiement.

Les Japonais ont reculé devant le risque de scandale d’un éventuel drame et Sarkozy en a profité, une fois de plus, pour rafler politico-médiatiquement la mise.

Cet épisode affligeant n’a pas fait progresser d’un iota la conscience de ce qu’est la mondialisation marchande, encore moins sur la manière de s’y prendre pour y trouver une alternative. Le patronat ne s’y est d’ailleurs pas trompé, et en premier lieu les Japonais. Leur réaction est parfaitement logique et ils doivent songer aujourd’hui : « Si, lorsque nous prenons une décision économique en France, des élus viennent s’offrir en spectacle de la sorte, on va prospecter ailleurs... ». On ne les y reprendra plus.

-  Aujourd’hui, c’est la grève de la faim, demain pourquoi pas la crucifixion ?

Il faut dire que ça aurait médiatiquement plus de gueule... surtout, à tant que faire, le jour de Pâques !

Monsieur Lassalle a perdu dans l’aventure 21 kg... mais il y en a qui payent pour en arriver là !

source :
-  oulala



Publié le 18 avril 2006  par torpedo


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin