e-torpedo le webzine sans barbeles



IBM dépose 500 brevets en Open Source

Catégorie logiciels
Il y a (53) contribution(s).

(JPEG) IBM l’entreprise record en nombre de brevets (3.248 en 2004) ,vient d’en déposer 500 dans la cagnotte du monde de l’Open Source.
Le Washington Post donne l’explication suivante :

« The donated patents span a wide range of technologies, from data storage to networking to electronic commerce. The company said the patents could be used by any individual or entity that is developing open-source software, which grew from the work of a handful of programming enthusiasts into a potent challenger to vendors of proprietary software systems such as Microsoft Corp. and Sun Microsystems Inc... »

« Les brevets concernés s’étalent sur un éventail des technologies suivantes :
Du stockage des données ,à la gestion de réseau ou au commerce électronique. La compagnie confirme que les brevets pourraient être employés par n’importe quel individu ou entité qui développe des logiciels Open Source. Ces logiciels sont développés grâce au travail d’une poignée de fervents programmeurs dans un challenge efficace face aux fournisseurs de systèmes logiciels industriels tels que Microsoft Corp. et Sun Microsystems inc.. »

IBM S’engage donc à ne pas interdire l’usage de ces brevets pour des projets développés en Open Source et ne réclamera pas de royalties.

Pendant que l’Europe est pressurisée par le lobby américain pour une ouverture sur le tout brevetable tel qu’il est pratiqué aux USA et Japon, cette nouvelle tombe comme un cheveu dans la soupe. Évidemment nous ne connaissons pas encore la teneur de ces brevets, mais d’après le New York Times :

« the need for more open technology standards and collaboration as a way to stimulate economic growth and job creation »

« le besoin d’une collaboration avec l’open Source serait un moyen de stimuler la croissance économique et la création d’emplois »

En faisant ce geste IBM prend un virage stratégique et entend servir les intérêts de l’entreprise d’une manière différente. Qu’elle choisisse de le faire sur la base d’une collaboration avec le mouvement Open Source, plutôt qu’en restant dans l’isolement traditionnel des systèmes propriétaires devrait faire réfléchir plusieurs adeptes du tout brevetable. En première place les membres du parlement Français à Bruxelles, farouches pourfendeurs des libertés informatiques.

D’ailleurs ne devraient-ils pas revoir leur copies ! Car si l’inventeur du personnel computer reconnaît l’importance économique jouée par les développeurs de logiciels libres et décide de s’y rallier, comment pourront-ils continuer décemment à défendre leurs idées mercantiles et rétrogrades devant la commission. (pour exemple. Le double-clique a pu être déposé au États-Unis, si ce brevet venait à être accepté en Europe et que le détenteur en décide l’interdiction ... Un certain nombre de ces "dit brevets" appartiennent à de gros cabinets d’avocats Américains )

(Aujourd’hui, la lois informatique et libertés" de 1978 fond en peau de chagrin. “Entre autre, n’importe quelle société se sentant flouée de ses royalties peut demander l’espionnage d’un internaute , via des entreprises privées. Il est à noter que la saisie des disques dures de l’indélicat n’est qu’une formalité, ceux-ci, ayant déjà révélés leur contenu à distance.”) IBM n’est pas une entreprise philanthrope loin s’en faut, mais son orientation semble vouloir entamer un véritable dialogue avec tous les acteurs de la toile.

-  site de lessing



Publié le 18 janvier 2005  par
di2


envoyer
commenter
imprimer
sommaire
Forum de l'article
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin