e-torpedo le webzine sans barbeles



Des militants LCR s’adressent à la LCR
par Unité

Catégorie politique
Il y a (1) contribution(s).

(JPEG) Après d’autres combats, les victoires contre le traité constitutionnel européen et contre le CPE ont bouleversé la situation politique, montrant qu’il était possible de stopper l’offensive néolibérale.

Sous des formes différentes, ces deux batailles ont dessiné les contours d’un bloc social et politique capable de faire reculer le gouvernement, les politiques néolibérales et les stratégies social-libérales, capable aussi de proposer des alternatives à ces politiques. Une synergie est en gestation entre les combats écologiste, féministe, altermondialiste, anticapitaliste et celui pour les droits civiques des enfants et petits enfants des immigrés coloniaux. Une traduction politique ne pourra que conforter un tel processus.

Une force immense peut aujourd’hui se rassembler et battre la droite comme toutes les politiques libérales. Depuis quelques semaines, ce processus unitaire est en voie de constitution autour de l’appel « Pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes ».

Nous qui nous revendiquons des combats de l’Opposition de gauche contre la contre-révolution stalinienne et de la continuité du combat révolutionnaire, nous qui appartenons à des générations révolutionnaires différentes, nous qui avons souvent été séparés par des divisions héritées des temps passés, nous avons aujourd’hui la conviction que nous sommes à un carrefour. La plus évidente fidélité à nos idées et à nos idéaux nous impose un choix majeur.

Nous sommes convaincus d’être à un tournant historique qu’il nous faut saisir :

les militants révolutionnaires ont été les acteurs incontournables des mouvements sociaux, ils ne peuvent pas se contenter aujourd’hui d’être de simples témoins des échéances politiques.

Si depuis longtemps nous savons qu’il nous faut redéfinir les contours d’un projet d’émancipation, une telle tâche ne pourra connaître son plein développement, nous le savons, que si elle se réalise dans des cadres communs d’action et de discussion avec des forces issues d’expériences, d’histoires, de traditions diverses.

Dans ce contexte, alors que la droite se divise et qu’une partie flirte avec les idées de l’extrême droite, alors que le projet social-démocrate n’est plus que l’ombre de son ombre, nous devons jeter toutes nos forces dans la bataille du regroupement pour contester l’hégémonie du PS social-libéral sur la gauche et offrir à des millions de personnes une issue politique à leurs luttes. Il nous serait impossible d’imaginer que la LCR puisse ne pas participer à ce regroupement.

Nous sommes depuis longtemps dans un processus de « destruction-restructuration » des formes politiques anciennes. Ce processus, qui a connu depuis 2005 une formidable accélération, a été favorisé par les combats victorieux communs et par, ne l’oublions pas, la réorientation du PCF, dont la trajectoire n’est pas jouée en raison des limites que lui imposent son histoire.

Sans oublier l’émergence de comités unitaires tels que ceux du « 29 mai » et l’affirmation d’une aile antilibérale au sein du PS.

C’est une situation inédite qui nous impose des responsabilités car une fenêtre ouverte de cette importance peut se refermer si nous n’agissons pas en conséquence.

En effet, au-delà des prochaines échéances électorales, un tel regroupement de forces ne manquera pas d’influer sur le cours des choses dans la société française, dans les diverses institutions et instances qui la structurent, dans le mouvement syndical et associatif.

Depuis son succès électoral à la présidentielle de 2002, malgré l’annonce affichée de sa volonté de construction d’une « force nouvelle », la LCR pratique en matière de regroupement l’orientation inverse, ce qui la met à contre-emploi. Elle semble se dérober à chaque fois que la question du regroupement politique de longue durée est posée. Elle a ainsi privilégié, rappelons-le, pour les élections régionales et européennes, une alliance avec une organisation autiste aux mouvements produits par la société en crise. C’était évidemment une impasse. Il serait impensable qu’elle s’enferme à nouveau dans l’ impasse de l’auto-affirmation.

Si la direction de la LCR agissait ainsi en favorisant de fait la dispersion des voix antilibérales, elle porterait une lourde responsabilité car une telle orientation conduirait à un affaiblissement et à un échec. Une partie des électeurs favorables à une autre politique choisirait alors le vote utile, confiant encore une fois, sans illusion, au PS le soin de les défendre contre les attaques du capital. Nous connaissons la suite...

En revanche, si nous réussissons à réunir les forces antilibérales, même en cas de victoire de la gauche sociale-libérale et d’un gouvernement du PS, nous disposerions d’un outil fort, pour la construction des rapports de forces nécessaires à la nouvelle période et qui traduirait sur le plan politique les aspirations et les revendications.

Certaines situations ne permettent pas de tergiverser : il faut construire une force politique pour l’espoir, et si possible la victoire, avec toutes celles et ceux qui se sont retrouvé-e-s dans les combats contre les politiques libérales. Le moindre des pas allant dans ce sens ne peut être que positif. C’est pourquoi, chers camarades, nous nous adressons aujourd’hui à vous.

-  Comment pourrions-nous accepter de voir la direction politique de la LCR, qui se réclame comme nous des traditions du marxisme-révolutionnaire, ne pas jouer un tel rôle ?

Guillermo Almeyra, Pierre Avot-Meyers, Guy Barbin, Jean Baumgarten, Michel Cahen, Jean-Philippe Calvès, Pierre Cours-Salies, Gilbert Dalgalian, Didier Epsztajn, Claude Kowal, Michel Lequenne, Jacques Lerichomme, Patrick Le Tréhondat, Michael Löwy, Fernando Matamoros Ponce, Hugo Moreno, Vladimir Nieddu, Wilfrid Pasquet, Michel Picquart, Jean-Paul Ravaux, Alain Rebours, Patrick Silberstein

De : Unité

source :
-  Bellaciao



Publié le 13 juin 2006  par torpedo


envoyer
imprimer
sommaire
retour haut de page


Si vous appréciez le e-torpedo.net
participez à son indépendance, faites un don.

Contrat Creative Commonsdri.hebergement
Réalisation et conception Zala . Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP sous license GNU/GPL.
© 2005 e-torpedo.net les articles sont à votre disposition,veillez à mentionner, l'auteur et le site emetteur
ACCUEILPLAN DU SITEContact Syndiquez le contenu de ce site Admin