Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Poésie : Armand Rapoport

30 août 2006

par torpedo







C’est un monsieur perdu qui marche dans la ville. Il ne voit ni le macadam, ni les voitures. Enfermé dans sa tête, les mots dansent et la musicalité qui lui fait avancer un pas devant l’autre relève de l’alchimie poétique. Ce promeneur habité s’appelle Armand Rapoport. Il oublie toujours l’heure de son train mais erre sur la voie ferrée. F.M

(JPEG)

bibliographie Armand rapoport
-  La Saison féroce, P.J. Oswald, 1969.
-  117 Élégies, P.J. Oswald, 1972.
-  Toiles d’Ypres, La Petite Sirène / Temps Actuel, 1977.
-  L’Hiver des Astronomes, Actes Sud, 1987.
-  Résonnances, Actes Sud, 1990.

torpedo