Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Agent Orange Vietnam : les pensées de Kim Thoa

6 février 2008

par André Bouny

Avec mon nœud rouge dans les cheveux, mon anneau fin à l’oreille, je suis Nguyen Kim Thoa, née en 1995 dans la province de Binh Phuoc, au sud du Viêt Nam.

(JPEG)
Photo : croix rouge vietnamienne

« Instantanément tu as perçu mon autre profil abîmé et gâté que tu vois partiellement et devines monstrueux. On me l’a infligé.

-  D’où remonte ton séisme émotionnel lorsque tu me regardes ?
-  Est-ce parce que je suis dessous ?

Non, tu es content que ce ne soit pas toi. Puis tu es malheureux pour moi que ce soit moi. Parce que sous moi il y a toi.

C’est bien ton profil : cheveux, yeux, nez, bouche et oreille sont bien en place, au même endroit. Alors tu éprouves une solidarité charnelle face à la besogne maléfique de l’Agent Orange.

-  Et mon profil monstrueux, est-il ton semblable ?

Oui, si tu te contentes de compassion pour moi.

Aujourd’hui, je suis adolescente. J’ai treize ans. Je t’envoie ma photo :

(JPEG)

tandis que quelque part des juges continuent à étudier pour me dire si j’ai subi une injustice ou pas. »

André Bouny, père d’enfants vietnamiens, président du Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York (CIS).

André Bouny