Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Le Canard maintient : 4 soldats ont été capturés et exécutés

3 septembre 2008

par torpedo

(JPEG) PARIS (Reuters) - Le Canard enchaîné maintient que quatre soldats ont été capturés et exécutés par les taliban qui ont tendu une embuscade meurtrière à des militaires français en Afghanistan le 18 août.

Dans son édition de mercredi, l’hebdomadaire publie en outre des extraits d’un rapport confirmant, selon lui, les critiques sur la conduite de l’opération et les moyens mis à la disposition du détachement, dont dix hommes ont été tués.

A l’appui de la thèse sur la capture de soldats, démentie par les autorités militaires,

Le Canard enchaîné publie un extrait précisant que des corps de militaires français ont été retrouvés alignés, comme les victimes d’un peloton.

Interrogé par l’hebdomadaire, un officier en poste au ministère de la Défense avance notamment que "les rebelles adorent la mise en scène" et "ont peut-être voulu faire des photos".

Autre hypothèse, les cadavres auraient peut-être été mis de côté pour être emportés, avant que les occidentaux revenus en force sur les lieux des combats ne les en empêchent.

L’hebdomadaire réaffirme que tous les soldats ne sont pas morts dans les premières minutes, comme l’ont affirmé le ministre de la Défense, Hervé Morin, et le "patron" des armées, le général Jean-Louis Georgelin, au lendemain de l’embuscade.

D’autres extraits du rapport, émanant d’une cellule de renseignement français, la Frenic (French national intelligence cell), semblent confirmer le retard avec lequel sont parvenus des renforts en combattants et en munitions.

-  "Est-il normal que des professionnels s’engageant dans une opération de reconnaissance en profondeur de plusieurs jours soient à cours de munitions dès le premier accrochage ?", peut-on lire.

De même, les auteurs du document demandent pourquoi le "timing des engagements de riposte" a été "aussi mal géré avec si peu de matériel mis à disposition".

En réponse au général Benoît Puga, qui a estimé que les taliban avaient reçu une "sacrée raclée", évoquant 40 puis 80 tués dans leurs rangs, Le Canard enchaîné avance que les militaires français ont trouvé sur place un seul cadavre.

-  Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Source : Bellaciao

torpedo