Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Cerbère

23 octobre 2005

par torpedo

(JPEG) Chien de garde des Enfers, rejeton de Typhon et d’Echidna et frère de l’Hydre et de la Chimère.

On le décrit généralement comme possédant trois têtes, bien qu’Hésiode lui en attribue cinquante.

Il avait une queue de serpent et une rangée de têtes de serpent se dressaient sur son dos. Sa fonction principale était de dévorer tout habitant du royaume d’Hadès qui tentait de se sauver.

Il se couchait devant les ombres nouvelles venues lorsqu’elles pénétraient dans les Enfers. Cependant, il n’aimait pas que les mortels encore vivants pénètrent dans le royaume qu’il gardait. Orphée dut le charmer de sa musique, et la Sibylle de Cumes lui jeta un gâteau trempé dans du vin drogué, pour passer devant lui : de là vient l’expression "jeter le gâteau à Cerbère".

Héraclès aussi eut affaire à lui : pour le douzième de ses travaux, il devait ramener Cerbère des Enfers. Hadès lui en donna la permission, si toutefois il n’utilisait pas d’armes pour le capturer. Héraclès, par sa seule force, réussit à transporter jusqu’à Mycènes le monstre dont l’aspect terrifia Eurysthée ; puis il ramena son prisonnier aux Enfers.

Cerbère était si hideux que l’homme qui arrivait à le regarder était changé en pierre ;

quand de la bave tombait de sa gueule sur le sol, elle donnait naissance à l’aconit, poison violent.

Dictionnaire de la Mythologie M.Grant J. Hazel 1973 Editions Seghers pour la traduction française Traduction française de Etienne Leyris

torpedo