Retour au format normal


e-torpedo-le webzine sans barbelés
Qu’est-ce le parti de la gauche Européenne ? Par Karl & Rosa

5 février 2006

par torpedo

(JPEG)

Le Parti de la Gauche Européenne naît à Rome, les 8 et 9 mai 2004,

avec un congrès fondateur qui voit la participation de plus de 300 délégués représentant 15 formations politiques de gauche, communistes, socialistes et rouge vertes de toute l’Europe.

Le congrès élit, à l’unanimité, comme Président Fausto Bertinotti, secrétaire du PRC.

Le Congrès représente le point culminant de deux ans de rencontres préparatoires pour construire une proposition partagée de statut et de manifeste et il est convoqué après qu’à Berlin, en janvier de la même année, l’appel pour la fondation du parti avait été lancé dans un meeting organisé par la PDS à l’occasion de l’anniversaire du meurtre de Rosa Luxembourg.

Mais la proposition de la construction d’un sujet politique réunissant la gauche antagoniste et d’alternative continentale était déjà débattue depuis plusieurs années et elle a trouvé une nouvelle impulsion grâce à la poussée des mouvements et à l’expérience des forum sociaux européens.

16 partis participent en qualité de membres, tandis que 8 sont des observateurs, dont quelques-uns en passe de devenir des membres à plein titre avant le premier congrès de la GE, qui aura lieu à Athènes en octobre 2005. Après sa fondation, le PGE a été reconnu officiellement par le Parlement Européen.

Les Députés de la Gauche Européenne sont des membres, au Parlement Européen, du groupe Gauche Unie Européenne/Gauche Verte Nordique qui, avec ses 41 élus, est la quatrième force politique continentale après les populaires, les socialistes et les libéraux. On peut aussi adhérer individuellement à la Gauche Européenne, sans appartenir aux partis membres.

Comme cela est écrit dans le préambule du statut et même dans le manifeste,

la Gauche Européenne unit toutes les forces qui se battent, en Europe, pour un modèle de société différent du modèle néo-libéral, qui sont engagées contre la guerre et le réarmement et pour la construction de l’Europe sociale.

La GE se sent partie du mouvement des mouvements, pour une autre globalisation. L’organisation de la Gauche Européenne est en réseau, à travers des groupes de travail horizontaux sur différents thèmes d’intérêt politique commun, coordonnés par l’Exécutif.

C’est précisément l’idée d’une autre Europe qui est à la base des premières campagnes du nouveau sujet politique, celle pour le NON au Traité constitutionnel européen et celle contre la directive Bolkestein.

Le Parti de la Gauche Européenne croit à l’intégration européenne, mais à une intégration politique qui voit les priorités inverties, de l’absolutisation du marché, l’unique philosophie aujourd’hui, à l’Europe des droits et de l’état social, de la paix et de la coopération.

Pas une Europe des banques, mais une Europe sociale et des peuples.

source : Bellaciao.org

torpedo